p

REVE DE MARS

JUSQU'A LA FIN

13.5/20

Voici un groupe qui a réussi du premier coup et avec cet EP Rêve de Mars annonce sa couleur.
Une œuvre avec une touche aérée,  un album bien structuré alternant mélodie sévère (Venime) et mélodie éthérée (Quand je viens mon ange). 
Un très bel agencement entre les voix et les instruments. Rêve de Mars s’impose comme le petit frère de Kells et Birthday Massacre par une musicalité plus douce.
Au niveau des thèmes la perte de l’innocence très bien illustrée dans « Je n’ai plus peur du noir » ou encore jusqu’à une haine salvatrice exprimée d’un air lugubre dans « Anarchie ». Cependant les synthés dominent la guitare qui prend une mélodie répétitive, dont on se lasserait bien , l’empêchant d’exploiter un sacré potentiel qui mérite d’être largement exploité.

Jusqu’à la fin a été une très belle découverte et Rêve de Mars ne peut aller que de l’avant à partir de cet EP qui confère de solides fondations, un groupe qui est appelé à grandir et à décharger une force méconnue.
Envoutant, entre légèreté et agressivité.

DANDY MAUDIT